Augmentez la taille du texteDiminuez la taille du texte
http://www.korn.com

KORN : take a look in Toulon

Version imprimable de cet article Version imprimable



Ce 17 août 2005 Korn passait par Toulon à l’occasion de leur tournée "best of". Groupe "leader" qui ne demandait qu’à être suivi, Korn a propulsé sur le devant de la scène un genre musical qui sera vite dévoyé par Limp Biscuit et Linkin Park. Mais ce soir-là au Zenith Omega, il a démontré qui est encore un peu le chef.

Les guests prévus en amuse-bouche se devaient de relever un sacré défi. Le public est venu en nombre (3.500 personnes) pour ses idoles korniens après moultes années de sevrage (le dernier passage du groupe dans la région datait de 1999). Le gotha du métal français avait fait le déplacement. Aqme était là, tout comme quelques membres de Pleymo et de Fischer (qui vont sortir un album dans pas longtemps, attention !).

C’est aux Marseillais de Dagoba que revient la lourde tâche d’ouvrir le bal. Et, autant le dire tout de suite, ils s’en sont pas trop mal tiré. Le principe scénique est simple : de noir vêtus, vous vous positionnez le long de la scène. Si vous êtes bassiste, vous vous laissez pousser les cheveux afin de pouvoir les tourner à chaque riff un peu tendu, version Loréal, vitesse multipliée par 100. Vous êtes batteur, vous frappez. Vous êtes guitariste, vous grattez, plié en deux sur votre engin. Vous êtes chanteur, il vous faut varier votre voix, du cri guttural aux lyriques haut perchées. Le rythme de leur set, franchement métal, parfois un peu speed, parfois un peu heavy, rarement groovy, très peu sexy, est soutenu. Le public pogote déjà.

Le calme revient avec les inconnus de P.N.T. Les Nord-américains commencent leur partie en toute simplicité. Aucun son original, aucune innovation, plutôt de vieilles recettes recyclées. Et le public s’agace rapidement. Déstabilisés par cette impatience, P.N.T explique son cas et promit de ne faire que deux chansons et de partir. Là les pauvres musiciens se lancent dans une reprise de Blur, là encore râté. La fosse scande « Korn (bis) ». P.N.T prend ses cliques et ses claques et rentre au vestiaire.

Et Korn entra en scène

Korn aujourd’hui, c’est Jonathan Davis en kilt de cuir au chant, Fieldy à la basse qui a suivi une cure d’amaigrissement, David qui a retrouvé ses bras pour frapper sur sa batterie, et Munky à la gratte. Brian, lui, a rencontré sur son chemin Dieu, et pour le remplacer, Korn a embauché Rob Patterson. Le malheureux s’est retrouvé caché à côté de la batterie, à peine autorisé à gratter (et pas trop fort) sa guitare rythmique.

Ce soir-là à Toulon, dès le premier titre, on sent que Korn « got the life ». Le son est puissant, très puissant. En début de concert, la voix de Jonathan Davis a parfois du mal à ressortir ; il doit faire quelques pauses entre les standards pour reprendre son souffle mais l’envie est bel et bien là. Le public aussi : il est à fond. Ça slame dans tous les sens. Les titres phares s’enchaînent : « It’s on », « ADIDAS », « Bal tongue », « Falling away from me », « Faget », on en passe et des meilleurs.

La scène dont s’est doté Korn était particulièrement bien chiadée. Un mur lumineux offre des possibilités assez intéressantes pour agrémenter un show. Les diodes forment même un karaoké pour un public pas forcément bilingue, ce qui permet à ce dernier de reprendre ses titres préférés à la demande de Jonathan Davis. C’est une chose assez rare pour le noter chez les groupes néo-métal : Korn fait participer son public autrement qu’en l’autorisant à se jeter de la scène.
La chaleur monte à son paroxysme lorsque Jonathan Davis fait son entrée sur scène, cornemuse à la bouche. « Life is peachy » prend du volume avec une reprise du puissant « Johnny got his gun » de Metallica. Lancé à plein régime, plus rien n’arrête Korn. Il se hasarde même à une reprise de « The Wall » des Pink Floyd. Le résultat est plus que probant, malgré un solo guitare, il faut le dire, carrément limite de la part de Munky. Qu’importe, le public en redemande.

Le rappel explose au son de « Blind » et de « Somebody Someone »... et tout le monde ressort soufflé !


publié le 12 avril 2008

auteur(s) Julien /

Réagissez


4 Messages de forum

  • > KORN : take a look in Toulon 22 novembre 2005 23:02, par korn01

    ils n’on joué ce soir la :

    NI Its on
    NI Ball Tongue
    Et la reprise de Metallica c’est pas « Johnny got his gun » mais " ONE " et c’est tiré du Greatest Hits et non pas de LIFE IS PEACHY.

    Et Le Solo de Munky n’étais pas si "mauvais".

    Sinon il fallait aussi noter 2 nouveaux morceaux ( Twisted Transistor et Hypocrites ) du prochain album " See You on The Other Side " qui sera dans les bacs le 5 décembre .

    A part ca c’est a peu pres ce qu’il c’est passé.. :-|

    Répondre à ce message

  • > KORN : take a look in Toulon 1er décembre 2005 03:25

    " ONE " ne vient pas plus du Greatest Hits que de Life Is Peachy. C’est le morceau bonus de Take A Look In The Mirror.

    Répondre à ce message

  • > KORN : take a look in Toulon 29 décembre 2006 16:07, par ’lexouille

    il me semble que "one" de Mettalica n’est pas était joué je ne m’en rapelle pas bref mis a par le son des guitare un peut trop élevé par rapport au chant le concert était super
    et le solo de brink in the wall était plutot bien reussi... un bon concert avec une bonne premiere partie avec Dagoba

    Répondre à ce message

  • > KORN : take a look in Toulon 12 février 2007 23:05

    le concert était trés laid je trouve !!!!pas de rapelle a peine 1h30 de show !!!je suis méme sortis aller pisser dehors chose que je ne fait jamais quand je paye 35 euros pour voir un groupe mythique !!!j’adore korn et pourtant y a pas a dire c’étais nul !!! plus une répete pour eux qu’autre chose !!!dommage car le public étais composer que de fan !!!dagoba on prouvait qu’ils arrivaient a mettre le feux et a rivaliser avec un grand groupe !!

    Répondre à ce message

Pub...

  • Studio sur le port

    Saint-Mandrier-sur-Mer, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France
    Studio dans maison de village à deux pas du port de Saint-Mandrier. Plages de sable et plages de galets à 500 mètres. Navette maritime pour Toulon à proximité. Idéal pour 2 personnes mais 4 couchag...

Dans la même rubrique

radio
Departements Alpes-de-haute-provence Hautes-alpes Alpes-maritimes Bouches-du-rhône Var Vaucluse
L'été des festivals
Pub... Annoncez-vous
 
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Lettre d'information | Inscrivez-votre évènement | Contact | Mentions légales | Annonceurs | Propulsé par spip | © 1999 - 2017 PariMédia