Augmentez la taille du texteDiminuez la taille du texte
http://www.richardashcroft.com/

RICHARD ASHCROFT, L’ART AU GAOU

Version imprimable de cet article Version imprimable



Moins sexy qu’Angelina Jolie, quoique la chemise ouverte jusqu’au milieu du torse n’a pas laissé indifférentes les quelques 3 500 filles de l’assemblée, Richard Ashcroft - ex leader du groupe « The verve » - vise juste quand il s’agit de chanson d’amour. En veut pour preuve la douzaine de titres chantée ce soir, à commencer par les magnifiques Sonnet et Lucky man ou encore the drugs don’t work - chansons titres de l’album de The Verve - qui ont embellies un coucher de soleil rougeoyant.

JPEG - 10.9 ko
© Dirk Lindner

Simplement un piano et sa guitare ont accompagnés sa voix ; car Richard Ashcroft est avant tout cette Voix si particulière qui s’est imposée dès le premier tube de The Verve, c’était en 1998, déjà.

Durant le concert, l’artiste romantique alterne les morceaux de « Urban Hymns » et ceux de ses deux premiers albums solo : Song for the lovers extrait de« Alone with everybody » sorti en 2000 et Science of silence, morceau de son second album « Human condition » sorti en 2002.
Le Gaou a en outre pu découvrir en avant première des morceaux de son dernier album bientôt en écoute, notamment une sublime écrite pour lui par Frank Brown Wilson qui présage de nouvelles collaborations.
Richard n’en est d’ailleurs pas à sa première alliance, on peut ici évoquer The Test sur l’album « Come with us » des Chemical Brothers ou encore Lonely soul avec DJ Shadow sur le premier album d’Unkle sorti en 1998, reprise ce soir.

Sur scène, Richard Ashcroft est surtout un artiste qui laisse apparaître une grande sensibilité, très humble et reconnaissant vis à vis du public, comme en témoigne sa dernière rengaine « thank you for let me be myself again » en guise d’adieu une main sur le cœur et l’autre levée avec sa paire de basket.
Richard Ashcroft cédera sa place en laissant le public en transe après le tube planétaire Bitter sweet symphony . Ce qu’on pourra garder de ce concert est le pouvoir de Richard d’avoir réussit à créer un moment d’intimité entre lui et les quelques 7 500 personnes présentes ce soir.

Il reviendra pour finir la soirée en accompagnant Coldplay et son leader Chris Martin qui dit de lui qu’il est le plus grand chanteur du monde...


publié le 12 avril 2008

auteur(s) Stéphane G /

Réagissez


Pub...

  • Studio sur le port

    Saint-Mandrier-sur-Mer, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France
    Studio dans maison de village à deux pas du port de Saint-Mandrier. Plages de sable et plages de galets à 500 mètres. Navette maritime pour Toulon à proximité. Idéal pour 2 personnes mais 4 couchag...

Dans la même rubrique

radio
Departements Alpes-de-haute-provence Hautes-alpes Alpes-maritimes Bouches-du-rhône Var Vaucluse
L'été des festivals
Pub... Annoncez-vous
 
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Lettre d'information | Inscrivez-votre évènement | Contact | Mentions légales | Annonceurs | Propulsé par spip | © 1999 - 2017 PariMédia