13 13
agenda agenda
Augmentez la taille du texteDiminuez la taille du texte

THANKS TO MY EYES

FESTIVAL D’AIX-EN-PROVENCE 2011

Date : mardi 5 juillet 2011 au lundi 11 juillet 2011
Lieu : Bouches-du-Rhône > Aix-en-Provence > Théâtre du Jeu de Paume >
Festival : Festival d’Aix-en-Provence
Téléphone : 08 20 00 04 22
Adresse : 17 rue de l’Opéra, 13100
Localiser : Plan d'accès
Tarifs : 22,00 € à 77,00 €
Version imprimable de cet article Version imprimable Reserver avec la FNACRéserver avec la FNAC
0 vote


THANKS TO MY EYES
FESTIVAL D’AIX-EN-PROVENCE 2011
Opéra
- les 05 et 09/07/2011 à 20h00
- les 06, 08 et 11/07/2011 à 18h00
- Durée : 1h15 sans entracte

Spectacle en anglais surtitré en français

Oscar Bianchi  : Thank to my eyes (Grâce à mes yeux) - Création mondiale
- Livret de Joël Pommerat d’après sa pièce, Grâce à mes yeux, Actes Sud Papiers, 2003

- Direction musicale Franck Ollu
- Mise en scène Joël Pommerat

- Aymar Hagen Matzeit
- The Father Brian Bannatyne - Scott
- The Mother Anne Rotger
- A Young Woman in the Night Keren Motseri
- A Young Blonde Woman Flur Wyn

- Orchestre Ensemble Modern

« On vous voyait faire des gestes qu’on n’avait jamais vus. On avait l’impression que vous poussiez des cris. On entendait l’air qui s’écrasait sur le sol, au milieu des spectateurs. C’était comme du silence mais vraiment silencieux. C’était un moment prenant. Mais qui faisait peur. C’était tellement prenant… Ça m’a donné l’impression que j’étais prise. »
- Joël Pommerat, Grâce à mes yeux, 2002 -

Là-haut sur la montagne escarpée, dans une maison isolée, Aymar vit avec sa très vieille mère et son père qui fut jadis le plus grand artiste comique du monde. Le père cherche à transmettre son art au fils, et le fils voudrait tellement être à la hauteur des espérances du père… Mais il n’a pas le don. Et chaque nuit, il retrouve en cachette une jeune femme mystérieuse vers laquelle il se sent irrémédiablement attiré. Scrutant une famille lézardée par les espoirs déçus et rattrapée par le monde extérieur, Joël Pommerat signe pour la première fois un livret et une mise en scène d’opéra. A son univers tout en demi-mots et en demi-teintes, la musique d’Oscar Bianchi apporte ses frémissements chargés de sens, ses bruissements lestés de mystère. Et l’histoire d’Aymar qui voulait tant ne pas décevoir son père devient une fable amère autant qu’hypnotique, la nouvelle partition exprimant le silence et l’opacité des êtres comme Debussy sut le faire de certaine pièce symboliste.

Sous réserve de modifications


Donnez votre avis


13 13

En région


radio
Departements Alpes-de-haute-provence Hautes-alpes Alpes-maritimes Bouches-du-rhône Var Vaucluse
L'été des festivals
Pub... Annoncez-vous
lu. ma. me. je. ve. sa. di.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
 
 
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Lettre d'information | Inscrivez-votre évènement | Contact | Mentions légales | Annonceurs | Propulsé par spip | © 1999 - 2020 PariMédia