Augmentez la taille du texteDiminuez la taille du texte

système d’échanges locaux (SEL)

Version imprimable de cet article Version imprimable



- comment, dans la région de Bâle, les artisans de l’Association " W.I.R. " ( qui existe depuis les années trente, c’est à dire depuis l’arrivée en Suisse des répercussions de la grande crise de 1929 ) ont-ils réussi à entraîner des commerçants, des restaurateurs, etc à entrer dans " le jeu " et à accepter la monnaie locale du W.I.R. ?
- comment, dans la ville universitaire d’Ithaca, aux Etats Unis, dans l’Etat de New York, les réseaux d’échanges commerciaux locaux ont-ils réussi à faire accepter leur monnaie locale par des commerçants et par une Banque ( " l’Alternative Federal Credit Union " ) ?
- comment, au Pays de Galles, les " L.E.T.’S. " se sont-ils développés au point de devenir comme une société alternative " à côté " de la société ordinaire ?
- comment, au Canada, dans la Comox Valley (presqu’île de Vancouver), Michaël Linton et ses amis (les initiateurs du mouvement aujourd’hui mondial des L.E.T.S.) ont-ils réussi à entraîner dans " leur jeu " des commerçants et des municipalités ?
- comment, en Grande Bretagne, les 440 L.E.T.’ S. (chiffre de décembre 1999 ou un peu auparavant) ont-ils réussi à entraîner des municipalités assez nombreuses " dans le mouvement " ?
- Y a-t-il actuellement à Wörgl, dans le Tyrol autrichien, des personnes qui ont retrouvé des traces de la célèbre expérience de " monnaie locale " menée dans cette petite ville ( 4.300 habitants ) en 1934 et 1935 ? Y a-t-il, à Wörgl, une tentative actuelle pour faire exister un Système d’Echanges Commerciaux Locaux ?
- Parmi tous les S.E.L. qui se développent en France ( une création d’un S.E.L. nouveau environ chaque semaine ), quels sont ceux qui ont réussi à faire accepter leur monnaie locale par des commerçants ou par des municipalités ?
- Parmi les Cafés-lecture existant en France ou bien à Liège, Sofia ou Budapest, y en a-t-il un qui est en relation avec un S.E.L. ou un L.E.T.’S. dont la monnaie locale soit acceptée par des commerçants, des artisans, des paysans ou des municipalités ?


publié le 12 avril 2008

auteur(s) anonyme /

Réagissez


8 Messages de forum

  • système d’échanges locaux (SEL) 17 avril 2000 15:00, par Atlan

    - comment, dans la région de Bâle, les artisans de l’Association " W.I.R. " ( qui existe depuis les années trente, c’est à dire depuis l’arrivée en Suisse des répercussions de la grande crise de 1929 ) ont-ils réussi à entraîner des commerçants, des restaurateurs, etc à entrer dans " le jeu " et à accepter la monnaie locale du W.I.R. ?
    - comment, dans la ville universitaire d’Ithaca, aux Etats Unis, dans l’Etat de New York, les réseaux d’échanges commerciaux locaux ont-ils réussi à faire accepter leur monnaie locale par des commerçants et par une Banque ( " l’Alternative Federal Credit Union " ) ?
    - comment, au Pays de Galles, les " L.E.T.’S. " se sont-ils développés au point de devenir comme une société alternative " à côté " de la société ordinaire ?
    - comment, au Canada, dans la Comox Valley (presqu’île de Vancouver), Michaël Linton et ses amis (les initiateurs du mouvement aujourd’hui mondial des L.E.T.S.) ont-ils réussi à entraîner dans " leur jeu " des commerçants et des municipalités ?
    - comment, en Grande Bretagne, les 440 L.E.T.’ S. (chiffre de décembre 1999 ou un peu auparavant) ont-ils réussi à entraîner des municipalités assez nombreuses " dans le mouvement " ?
    - Y a-t-il actuellement à Wörgl, dans le Tyrol autrichien, des personnes qui ont retrouvé des traces de la célèbre expérience de " monnaie locale " menée dans cette petite ville ( 4.300 habitants ) en 1934 et 1935 ? Y a-t-il, à Wörgl, une tentative actuelle pour faire exister un Système d’Echanges Commerciaux Locaux ?
    - Parmi tous les S.E.L. qui se développent en France ( une création d’un S.E.L. nouveau environ chaque semaine ), quels sont ceux qui ont réussi à faire accepter leur monnaie locale par des commerçants ou par des municipalités ?
    - Parmi les Cafés-lecture existant en France ou bien à Liège, Sofia ou Budapest, y en a-t-il un qui est en relation avec un S.E.L. ou un L.E.T.’S. dont la monnaie locale soit acceptée par des commerçants, des artisans, des paysans ou des municipalités ?

    Répondre à ce message

  • RE : système d’échanges locaux (SEL) 24 juillet 2000 09:52, par Gilles

    Voici quelques adresse de sites : http://www.selidaire.org regroupe les sites des SEL de France
    et http://asso.francenet.fr/sel/letsww.htm à travers le monde

    Répondre à ce message

  • RE : système d’échanges locaux (SEL) 27 juillet 2000 13:50, par Denis

    Bonjour,
    on voit en effet se multiplier, depuis quelques années, des expériences de création de système utilisant des monnaies locales dans un grand nombre de pays (voir sur le site http://www.selidaire.org, la rubrique "liens" vers les sites Sel du monde).
    Dans chaque pays, ces expériences prennent des formes différentes, en fonction du contexte économique, législatif, social, culturel...
    Les Sel de France ne ressemblent pas aus LETS anglais, ni à Ithaca ou aux time-dollars US, ni aux "banques du temps" italiennes.
    En France, les Sel se définissent comme des groupes de personnes pratiquant entre elles des échanges de biens, de services et de savoirs en utilisant une monnaie locale.
    Les Sel, constitués le plus souvent sous la forme d’association 1901, affirment en général la non convertibilité de leurs monnaies avec le franc, l’euro ou les monnaies "institutionnelles" (au contraire des Ithaca dollars, par exemple, que des magasins acceptent en complément du dollar officiel, par exemple pour acquitter 10 ou 15 % du prix d’une marchandise).
    Le nombre des Sel en France est à peu près stable depuis 2 ans (autour de 350). Par contre, s’agissant d’un phénomène "expérimental", on constate une forme de consolidation des expériences : si l’on considère que chaque Sel (chaque communauté de personnes) a sa propre identité, en fonction du milieu (urbain, rural), du nombre de personnes, de leur situation, des règles de fonctionnement dont il se dote (en particulier au niveau du "système" économique), nous savons de plus en plus préçisément quelles sont les conditions qui permettent de pérenniser un Sel, de développer les échanges, etc... bref : ce qui marche et ce qui ne marche pas (ou pas longtemps).
    Une autre conséquence de cette diversité est que l’on trouve en France des Sel qui s’apparentent aux autres systèmes existants dans le monde : le Sel de Parthenay, géré par un service municipal, s’apparente aux LETS anglais (qui sont une solution de remplacement par rapport au système d’aide sociale démantelé par quelques années d’ultra-libéralisme) ; le Sel de Mérignac expérimente un système de billets voisins de celui d’Ithaca. Il ne s’agit que d’un très petit nombre de Sel, mais cela suffit pour que nous puissions savoir si ces systèmes sont applicables ou transposables en France (a priori non).
    On voit aussi des associations déjà constituées devenir adhérentes d’un Sel géographiquement proche, ou adopter le système Sel sans qu’il soit pour autant leur objet principal.
    Si l’on en juge par le nombre de projets en cours, l’expérience semble n’en être qu’à ses débuts.
    Denis,webmestre http://www.selidaire.org

    Répondre à ce message

  • RE : système d’échanges locaux (SEL) 10 août 2000 13:53, par Méric Pierre

    Ce type de relations économiques très sympathique, repose peut-être sans le savoir sur des expériences antérieures très solides et porteuses d’avenir :
    - les communautés d’après 68 et la pratique systématique du troc, de l’entraide, de la solidarité sans compter et sans esprit biscornu de "charité",...
    - les abondancistes d’après 1945 pendant les occupations des grèves générales ouvrières ;
    - les collectivisations en Espagne surtout en 1937 et surtout en Aragon et en Catalogue, suppression de l’argent pour alimenter la Révolution Sociale face à l’action réactionnaire et illégale du Franquisme.
    Et bien d’autres antécédents qui peuvent mieux éclairer la création de rapports économiques nouveaux émancipateurs.
    Disposé à fournir et échanger des idées en faveurs de pratiques concrètes,
    Pierre Méric

    Répondre à ce message

  • RE : système d’échanges locaux (SEL) 10 août 2000 19:09, par Denis

    Bonjour à tous,
    merci de cette réaction.
    je pense que nous avons une certaine conscience aussi bien de "l’historique" que de la modernité de ce système.
    Au risque de me répéter, les Sel :- ne sont pas des adeptes du troc,
    - ne se situe pas dans une logique caritative, ou même de bénévolat,
    - ne sont pas des sociétés de service.
    Concernant "l’histoire", voir sur http://www.selidaire.org, rubrique "découvrir" - "les origines des Sel".
    Concernant la couverture géographique, voir, sur le même site, la rubrique "liens" - "liens vers les Sel de France et du monde".
    Bien cordialement,Denis

    Répondre à ce message

  • RE : système d’échanges locaux (SEL) 21 août 2000 11:55, par atlan

    Bonjour.
    Un grand merci pour ces précisions sur les Sel. Pourrais-je avoir une petite documentation sur le système de billets (voisin de celui d’Ithaca) dans le Sel de Mérignac ou également dans le petit nombre de Sel qui en France se sont engagés dans cette direction. Je voudrais faire connaître cette expérience à Toulon et dans le Var.
    Bien cordialement. Jacques Atlan

    Répondre à ce message

  • RE : système d’échanges locaux (SEL) 21 août 2000 14:45, par Denis

    Bonjour,
    pour plus d’info sur le système des billets (les "heures au vert", je crois) adresse-toi au Sel de Mérignac (33), les coordonnées sont sur http://www.selidaire.org, rubrique "liste des Sel".
    C’est le seul, je crois, qui fasse cette expérience, et nous n’avons pas de retour sur les résultats - sauf qu’elle a soulevé des débats en et hors ce sel.
    Bien cordialement,Denis

    Répondre à ce message

  • Banque du Temps 21 août 2000 21:14, par Winston

    Hello,
    Pour quelques infos supplémentaires sur les SEL vous avez le site des SEL de France dont la creation remonte a 1995 :
    http://asso.francenet.fr/sel
    Pour avoir toutes les infos sur le JEU Jardin d’Echange Universel :
    http://asso.francenet.fr/sel/jeu
    Pour avoir toutes les infos sur la Banque du Temps :
    http://asso.francenet.fr/sel/bdt
    Cette experience se poursuit avec 30 membres environ, le fait qu’elle ne se developpe pas plus peut s’expliquer par :
    - l’absence d’un promoteur charismatique
    - les gens sont devenus trop riches avec la fin de la crise
    - les outils de promotion de la BdT ne sont pas encore en place
    - la "concurrence" du JEU en interSELBientot le WAPSEL !
    Le SEL du futur suscite beaucoup de questions mais le sujet qui suit étant
    d’un genre nouveau il nécessite donc la création d’une liste de discussion
    supplémentaire dénommée la liste WAPSEL :
    La liste WAPSEL a pour objet la discussion sur l’utilisation du
    porte-monnaie électronique dans les SEL.
    Le projet WAPSEL consiste à utiliser la technologie et la législation du
    porte-monnaie électronique afin de comptabiliser les échanges entre les
    membres d’un SEL mondial.
    En 2002 le cent sera la première monnaie mondiale et nous pourrons donc
    faire une équivalence fictive :1 minute = 1 grain de sel = 1 cent
    Il suffira d’un droit d’entrée de 131,19FF soit 20 euros pour disposer d’un
    porte-monnaie électronique crédité de 2000 cents afin qu’il n’y ait pas de
    soldes négatifs.Exemple de transaction :
    Jean offre 1 heure de service à Paul, donc Paul offre 60 grains à Jean. La
    transaction est enregistrée soit sur internet soit par téléphone WAP et le
    montant enregistré sera de 60 cents.
    Bien entendu l’objet de cette liste est de discuter des limites d’un tel
    système.
    Il est possible également d’envoyer des informations sur l’actualité des
    porte-monnaies électroniques et des systèmes à points.
    Si vous avez des idées ou des opinions sur ce projet futuriste le
    mieux est de vous inscrire sur la liste WAPSEL en envoyant un mail vide a :
    wapsel-abonnement@club.voila.fr
    Ensuite vous pourrez envoyer vos interrogations a l’adresse :
    wapsel@club.voila.frAmicalementWinston

    Répondre à ce message

Pub...

  • Studio sur le port

    Saint-Mandrier-sur-Mer, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France
    Studio dans maison de village à deux pas du port de Saint-Mandrier. Plages de sable et plages de galets à 500 mètres. Navette maritime pour Toulon à proximité. Idéal pour 2 personnes mais 4 couchag...

Dans la même rubrique

radio
Departements Alpes-de-haute-provence Hautes-alpes Alpes-maritimes Bouches-du-rhône Var Vaucluse
L'été des festivals
Pub... Annoncez-vous
 
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Lettre d'information | Inscrivez-votre évènement | Contact | Mentions légales | Annonceurs | Propulsé par spip | © 1999 - 2017 PariMédia